• ds_0473.jpg
  • DS_0135.jpg
  • ds_0516.jpg
  • ds_0502.jpg
  • ds_0300.jpg
  • DS_0185.jpg
  • DS_0101.jpg
  • ds_0219.jpg
  • ds_0561.jpeg
  • DS_0206.jpg
  • ds_0296.jpg
  • DS_0058.jpg
  • ds_0291.jpg
  • ds_0382.jpg
  • ds_0331.jpg
  • DS_0020.jpg
  • ds_0351.jpg
  • ds_0411.jpg
  • ds_0562.png
  • ds_0269.jpg

Les résumés réservés à Amazon, ou quand la Ligue 1 y voit moins clair

Depuis le début de saison, Amazon n'offre pas d'accès gratuit aux résumés du Championnat de France le dimanche soir. Un choix qui fait débat.
ds 0535

Il y a un an, l'affaire n'avait pas autant ému la concurrence. L'éphémère chaîne Téléfoot, propriété de Mediapro, avait pourtant réservé son magazine du dimanche soir avec tous les résumés de la Ligue 1, Le Vrai Mag, à ses seuls abonnés (25,90€ par mois). Une première dans l'histoire de la télévision en France, rapidement occultée par la crise de Mediapro et sa sortie du marché, quelques mois plus tard.

Cette fois, le nouveau venu Amazon propose son Dimanche Soir Football exclusivement à ses abonnés Prime (5,99€ mensuels ou 49€ par an), sans nécessité d'être abonné à son Pass Ligue 1 (12,99€ par mois). Mais l'accès gratuit aux images du Championnat de France, grâce au Canal Football Club lors de la dernière décennie ou à l'émission emblématique de TF1 Téléfoot avant lui, n'est plus.

Il y a treize ans déjà, Canal...
Cette semaine, dans nos colonnes, l'animateur du CFC Hervé Mathoux s'en est d'ailleurs ému, rappelant que sa chaîne, Canal+, aurait pu faire le même choix en 2008... : « Canal avait mis, alors que rien ne l'y obligeait, le CFC en clair parce qu'il y avait eu un débat sur le fait que le foot ne serait pas, pour la première fois, accessible en non-payant. Là, dans l'indifférence générale, la Ligue a décidé qu'il n'y aurait plus aucun accès aux images le dimanche en gratuit ».

Il est vrai qu'il y a treize ans déjà, les Français auraient pu voir disparaître les résumés du Championnat de France en accès libre. Le 6 février 2008, lors du résultat de l'appel d'offres des droits de diffusion de la Ligue 1 du cycle 2008-2012, Bertrand Méheut, alors grand patron de Canal+, annonçait que le magazine de la L1, qu'il venait d'acheter près de 35 M€ pour toute la durée du contrat, serait diffusé en crypté. Face à la levée de boucliers, notamment dans l'opinion publique, il avait finalement fait machine arrière et lancé le CFC, en gratuit, quelques mois plus tard.

« C'est une aberration qu'on ne puisse pas montrer quelques images fraîches de L1 dans Téléfoot aujourd'hui »

François Pellissier, DG adjoint sport et business de TF1
Le sujet de l'accès aux images du Championnat de France fait débat depuis que le foot est cathodique et l'anecdote fait encore sourire les acteurs des droits télé aujourd'hui. En 1976, le Groupement, l'ancêtre de la Ligue de football professionnel, cherche un relais télé pour attirer les sponsors dans les clubs. Jean Sadoul, président de de la Ligue, propose de payer Antenne 2 pour retransmettre un magazine hebdomadaire consacré au foot. Le monde à l'envers.

Pourtant, refus du patron des sports Robert Chapatte, « conseillé » par l'influent journaliste rugby Roger Couderc. Une scène racontée dans le livre d'Éric Maitrot, Sport et télé, les liaisons secrètes (éd. Flammarion) : « Mais Robert, ça n'intéressera personne ! Tout le monde s'en fout de voir des buts les uns après les autres ». Un an plus tard, TF1 profitera de l'occasion et paiera 200 000 francs pour les quinze premiers numéros de Télé Foot 1, l'ancêtre de Téléfoot.

Un mariage d'amour qui durera jusqu'en 2007 et regretté par François Pellissier. « C'est une aberration qu'on ne puisse pas montrer quelques images fraîches de L1 dans Téléfoot aujourd'hui, peste le directeur général adjoint sport et business de TF1. On ne peut même pas en acheter... C'est une erreur, cela ne changerait rien aux abonnements des uns et des autres ni à la valeur des droits. Ce n'est pas nouveau, cela fait quatorze ans que ça dure ! »

Impossible pour Téléfoot ou le CFC...
Outre la minute trente de droit à l'info, dont ne peuvent profiter légalement les émissions monothématiques comme Téléfoot ou le CFC, il est en effet impossible pour le détenteur des droits de sous-licencier, même contre rémunération, ses images. Dans les appels d'offres de la Ligue 1, le magazine des résumés est en général inclus dans le lot des meilleurs matches, comme c'est le cas dans le contrat signé avec Amazon. Et selon nos informations, le géant du numérique avait tout de suite indiqué à la Ligue que son émission du dimanche soir ne serait pas en clair...

Cette dernière n'a pas souhaité réagir, tout comme Amazon, sur ce changement pour les téléspectateurs. Du côté du ministère des Sports, on s'aligne sur la loi de la concurrence et l'impossibilité d'imposer la gratuité du magazine, qui serait considéré comme discriminatoire dans le cadre d'un appel d'offres : « Ce sujet ne fait pas partie des points d'échanges avec la Ligue. Par ailleurs, c'est conforme au cadre légal et cohérent avec la nature du contrat signé par la Ligue avec le diffuseur. Donc ce n'est pas un sujet pour nous ». Un membre du cabinet ajoute : « La question est surtout de savoir comment les acteurs du sport veulent rendre ou non leur sport plus visible mais ce n'est pas de la prérogative directe du ministère. »

« La création d'un lot spécifique dans les appels d'offres pourrait être une solution »

Cédric Roussel, député et président du groupe parlementaire Économie et Sport
Cédric Roussel , député LREM des Alpes-Maritimes et président du groupe parlementaire Économie et Sport, propose de revoir le cadre légal comme alternative : « Je suis favorable à la remise en cause du droit européen de la concurrence avec la création d'une exception sportive. Dans ce cadre, je regrette qu'il n'y ait plus de magazine en clair avec les moments forts des journées de L1. La création d'un lot spécifique dans les appels d'offres pourrait être une solution à la mise à disposition de ces extraits pour une chaîne en clair. »

Pour la Ligue 2, Amazon a opté pour une autre stratégie en confiant la diffusion du multiplex du samedi soir à la chaîne L'Équipe. Mais pour la Ligue 1, il ne reste désormais que trois possibilités pour les téléspectateurs dépourvus d'abonnement à Prime désirant voir les résumés de tous les matches du Championnat de France. Deux légales, soit via l'application Free Ligue 1, soit en attendant le dimanche minuit pour les regarder sur les différentes plateformes de la Ligue. Et une illégale : le piratage.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
18
19
20
21
Date : 2021-10-21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Partenaires

Articles

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2021 www.StadeRennais.Net
© 2021 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME