• ds_0245.jpg
  • DS_0163.jpg
  • ds_0522.jpg
  • DS_0023g.jpg
  • DS_0195.jpg
  • DS_0093.jpg
  • DS_0076.jpg
  • ds_0372.jpg
  • DS_0023f.jpg
  • DS_0023b.jpg
  • ds_0222.jpg
  • DS_0189.jpg
  • DS_0033a.jpg
  • DS_0066.jpg
  • DS_0101.jpg
  • ds_0538.jpeg
  • DS_0191.jpg
  • ds_0549.jpeg
  • DS_0010.jpg
  • ds_0244.png

Le défenseur rennais Jérémy Gélin ne participera finalement pas aux Jeux Olympiques de Tokyo, prévus du 23 juillet au 8 août. Le seul joueur du Stade Rennais autorisé à intégrer l'équipe de France Olympique a été déclaré forfait vendredi 9 juillet, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur.

ds 0487

Coup dur pour les supporters du Stade Rennais. Il devait représenter le club aux Jeux Olympiques de Tokyo, du 23 juillet au 8 août, mais Jérémy Gélin a été déclaré forfait vendredi 9 juillet. Le défenseur rennais est victime d'une blessure au genou gauche. Un IRM a détecté une rupture du ligament croisé antérieur. Le joueur, natif de Quimper, a quitté prématurément l'entraînement de l'équipe de France Olympique ce vendredi après-midi à Clairefontaine.

Qui pour le remplacer ?
On connaîtra bientôt le nom du remplaçant. Les équipes techniques ont la possibilité de rappeler un joueur afin qu'il intègre l'équipe de France Olympique à la place de Jérémy Gélin. Elles devront faire vite puisque les joueurs décollent ce vendredi soir en direction de Séoul, en Corée du sud. Ils y effectueront un stage d'une semaine.

Cette blessure intervient une semaine jour pour jour après l'annonce de sa sélection aux Jeux Olympiques de Tokyo. Eduardo Camavinga, lui, n'avait pas été libéré par le club, malgré sa sélection. Les Jeux Olympiques se dérouleront sans public dans les stades, suite à l'annonce du gouvernement japonais jeudi 8 juillet.

Dans un communiqué, la Ligue de Football Professionnel annonce que les clubs français ont décidé de ne pas laisser partir les internationaux qui devaient jouer en dehors de l'Europe lors de cette trêve de mars.
ds 0382Au fil des heures plusieurs clubs de Ligue 1 ont annoncé que conformément à la possibilité offerte par la FIFA ils avaient décidé de conserver leurs joueurs internationaux qui devaient partir dans une zone hors de l'Europe. Mais la LFP a officialisé ce mercredi soir que la totalité des dirigeants français de L1 et L2 avaient pris une position commune dans ce dossier. « A l’initiative des présidents des Collèges de Ligue 1 et de Ligue 2, une consultation a été effectuée ce mercredi 17 mars auprès de l’ensemble des présidents de clubs concernant les joueurs hors équipe de France A susceptibles de participer à un match hors de la zone UE/EEE durant la prochaine période internationale du mois de mars. En l’absence d’exonération de septaine pour les joueurs étrangers internationaux mis à disposition de leur équipe nationale et eu égard aux délais de réponse imposés par la règlementation internationale, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont décidé à l’unanimité ce mercredi 17 mars d’appliquer la circulaire FIFA du 5 février 2020 tenant compte des nombreuses restrictions de déplacement dans le monde. Dans ce contexte, les clubs ne mettront pas à disposition des sélections les joueurs étrangers convoqués pour des matchs hors de la zone UE/EEE durant la prochaine période internationale du mois de mars », annonce la Ligue de Football Professionnel.

Pourtant convoqué par Roberto Martinez, Jérémy Doku est encore absent de la feuille de match face à l'Angleterre.
DS 0182Jérémy Doku n'entrera pas en jeu ce dimanche avec la Belgique. Comme face à la Suisse en match amical mercredi (2-1), le joueur du Stade Rennais est encore absent de la feuille de match. Aucune motivation n'a été donnée pour le moment, pour le joueur qui est bien présent avec le groupe belge pour ce nouveau rassemblement.

L'attaquant du Stade Rennais pense à un avenir en équipe de France.
ds 0325Arrivé cet été à Rennes en provenance d'Amiens contre un chèque de 14 millions d'euros, Serhou Guirassy fait un début de saison 2020-2021 remarqué avec 3 buts en 5 matchs de Ligue 1. Dans un entretien accordé au journal L'Equipe, l'avant-centre rennais a confié qu'il rêvait d'un avenir avec les Bleus.

"C'est dans un coin de ma tête"
"Bien sûr, c'est un objectif dans un coin de ma tête. On sait que ça passera par de bonnes performances en club, et là, cette saison, par la Ligue des Champions. Mais en tout cas, oui, je vais me donner les moyens pour, ça c'est sûr. J'ai des origines guinéennes, j'ai eu des contacts avec la sélection. Pour l'instant, mon choix n'est pas encore fait. J'ai 24 ans, on va prendre le temps", a déclaré le joueur de 24 ans.

Eduardo Camavinga a récupéré le maillot de Cristiano Ronaldo, dimanche à l'issue du match entre la France et le Portugal (0-0).

Même sans entrer en jeu, Eduardo Camavinga (17 ans, 2 sélections, un but) a passé une bonne soirée dimanche après France-Portugal (0-0). Le jeune milieu de terrain a en effet récupéré le maillot de Cristiano Ronaldo, comme il l'a affiché sur son compte Snapchat. "Je le lave pas", a-t-il promis en montrant le dos de la tunique tachetée du vert pelouse de la pelouse du Stade de France.

"Je le lave pas"
DS 0118L'histoire ne dit pas comment le Rennais a interpellé le quintuple Ballon d'Or. Un autre de ses coéquipiers aurait pu y prétendre: Kylian Mbappé (21 ans). L'attaquant du PSG a adressé un message élogieux à la mégastar portugaise après avoir partagé un moment complice sur le terrain.

Mbappé a récupéré le maillot de Moutinho
Il a d'ailleurs illustré son admiration par une photo de deux joueurs tout sourire avec la mention "Idole", agrémenté d'emojis en faisant le roi et le meilleur joueur de tous les temps. Mais Mbappé a finalement récupéré le maillot de Joao Moutinho, son ancien coéquipier à Monaco.

Aucun des deux n'a fait la différence sur le terrain. Eduardo Camavinga, lui, est resté sur le banc quatre jours après avoir fêté sa première titularisation en sélection par un but face à l'Ukraine (7-1). Le trio Kanté-Rabiot-Pogba avait été aligné par Didier Deschamps dans l'entrejeu. Le Rennais fêtera peut-être une troisième sélection en Croatie, mercredi (20h45) lors de la 4e journée de la Ligue des nations.

Didier Deschamps a salué la prestation d'Eduardo Camavinga, buteur contre l'Ukraine (7-1) pour sa deuxième apparition avec les Bleus. Pour le sélectionneur, il est possible que le jeune milieu rennais s'installe dans le groupe et puisse rêver d'Euro.
DS 0100"Bravo à lui". Didier Deschamps a apprécié la prestation d'Eduardo Camavinga lors du carton de l'équipe de France contre l'Ukraine (7-1). Le milieu de terrain de 17 ans et 11 mois a marqué un superbe retourné pour ouvrir le score, faisant de lui le plus jeune buteur de l'histoire de la sélection depuis 1914.

"C'est un jeune joueur qui a énormément de qualités et de facilités", s'est réjoui le sélectionneur en conférence de presse.

Sans pour autant être dithyrambique, Didier Deschamps a clairement expliqué que le crack du Stade Rennais pouvait bien s'imaginer devenir un membre régulier de la sélection. D'autant que l'âge n'est pas un problème pour lui: "Je l'ai pris le mois dernier et je le reprends aujourd'hui. Si je le fais jouer, c'est que j'estime qu'il est capable. À lui de démontrer sur le terrain. Il ne faut pas en demander trop non plus. Mais il est là".

"Énormément de concurrence"
S'il a également déclaré ne pas avoir "spécialement l'envie" de le sortir du groupe à court-terme, Didier Deschamps a tout de même tenu à garder une certaine prudence. D'abord dans la sollicitation du joueur, à cause du calendrier qui va accumuler les matchs de championnat et de Ligue des champions sur une période rapprochée: "Il va enchaîner les matchs tous les trois jours, après".

Mais surtout parce qu'il y a "énormément de concurrence au milieu de terrain". "Mais ce n'est pas les autres et lui, a-t-il précisé. C'est lui avec les autres. J'aurai des choix, forcément, par rapport à ce qu'il fait il se positionne. Il y a encore de la route, mais il est capable de faire de très belles choses". Les mêmes qui pourraient peut-être l'emmener à l'Euro de l'été 2021.

Un monstre de précocité. Dès sa première titularisation avec l’équipe de France, en match amical face à l’Ukraine, Eduardo Camavinga a débloqué son compteur de buts avec les Bleus. Le joueur du Stade Rennais a signé une superbe réalisation, ouvrant la marque pour la France sur un retourné acrobatique. À 17 ans et 10 mois, il devient ainsi le plus jeune buteur des Bleus après-guerre.
ds 0340Des débuts incroyables en équipe de France. Eduardo Camavinga a illuminé l’entame de la rencontre amicale entre l’équipe de France et l’Ukraine, mercredi. D’un superbe retourné acrobatique, le milieu de terrain du Stade Rennais s’est offert le luxe de débloquer son compteur de buts avec les Bleus dès sa première titularisation en équipe de France, ouvrant d’ailleurs la marque pour l’équipe de France.
À 17 ans et 10 mois, Eduardo Camavinga est ainsi devenu le plus jeune buteur des Bleus après-guerre, le deuxième de toute l’histoire de l’équipe de France, seulement devancé par Maurice Gastiger, buteur à 17 ans et 5 mois, le 8 mars 1914 contre la Suisse.

Buteur plus précoce que Kylian Mbappé
Troisième plus jeune joueur de l’histoire à avoir porté le maillot des Bleus, après son entrée en jeu contre la Croatie en septembre, Eduardo Camavinga a donc été plus rapide que Kylian Mbappé pour inscrire son premier but avec les Bleus. Mbappé avait lui 18 ans et 8 mois pour sa première réalisation avec les Tricolores, le 31 août 2017 contre les Pays-Bas.

Calendrier

Partenaires

Articles

11 août 2021

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2021 www.StadeRennais.Net
© 2021 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME