Les 10 choses à savoir sur Jérémy Doku

En toute fin de mercato, Rennes a montré toute son ambition en recrutant un des joyaux les plus suivis sur le marché et déjà courtisé par de nombreux cadors européens. S'il aura la lourde tâche de remplacer Raphinha, parti à Leeds, Jérémy Doku pourrait bien être la surprise de la saison en Ligue 1 voire en Ligue des Champions. Voici 10 choses à savoir sur la nouvelle pépite de Rennes.

DS 0109

1. Un talent très précoce...
Né à Borgerhout en Belgique, le 27 mai 2002, Jérémy Doku fait ses premiers pas balle au pied dans sa ville de naissance avant de connaitre plusieurs centres de formation, notamment Antwerp. À l'âge de 10 ans, il fait son entrée dans la formation du club d'Anderlecht.
Dans chaque catégorie d'âge, l'ailier gauche impressionne par sa technique et son talent au point d'être le meilleur joueur de toutes les équipes dans lesquelles il évoluera chez les jeunes.
Après avoir signé pro à l'été 2018, il dispute son premier match le 25 novembre 2018 à l'âge de seulement 16 ans et 182 jours. Il devient alors le huitième plus jeune joueur à évoluer avec Anderlecht derrière Romelu Lukaku et Youri Tielemans, notamment.

2. ... mais des débuts compliqués en pro
S'il montre des qualités incroyables dans ses dribbles ou ses accélérations, Jérémy Doku a beaucoup plus de difficultés à s'imposer et à être décisif.
Lors de sa première saison, il rentre cinq fois en tant que remplaçant avec 83 minutes de jeu au total et aucune titularisation, aucun but et zéro passe décisive.
La saison suivante, la jeune pépite débute en tant que titulaire avec Anderlecht mais ne sera décisif que dix matchs plus tard avec un but et une passe décisive face à Ostende en décembre 2019.
Au final, pour sa première saison entière en pro, Doku n'aura inscrit que 4 buts et offert 3 passes décisives en 24 matchs joués. Des statistiques pas vraiment à l'image d'un talent aussi prometteur.

3. Lukaku a empêché son transfert à Liverpool
Quelques semaines avant sa première signature en pro avec le club belge, le joueur de 15 ans est appelé par Jürgen Klopp pour venir faire un essai à Liverpool. Conscients d'avoir un diamant entre les mains, les Reds lui font une proposition quelques jours plus tard.
Alors que sa famille le pousse à accepter de rejoindre le futur vainqueur de la Ligue des Champions, Jérémy Doku va finalement écouter les conseils de son aîné, Romelu Lukaku.
Ce dernier l'implore alors de suivre son chemin de carrière et de faire ses débuts en pro avec son club formateur avant de partir pour un club intermédiaire. Ce qu'il fera cet été en rejoignant Rennes.
"Mon père voulait que j'aille à Liverpool et ma mère aussi, mais j'ai dit que je voulais rester. Pour moi, c'était le meilleur chemin et c'était clair dans ma tête", a-t-il avoué récemment à De Zondag.

4. Sollicité par de nombreux clubs
Avant de partir à Rennes, Jérémy Doku a reçu des propositions venant des quatre coins de l'Europe. Après l'avoir raté jeune, Liverpool était prêt à passer à l'action de nouveau cet été.
À la recherche d'un ailier, les Reds étaient proches de mettre la main à la poche pour le Belge avant de finalement recruter Diogo Jota.
Arsenal et Chelsea étaient également très attentifs au dossier en Premier League. Le Borussia Dotmund, le FC Séville et d'autres club de Liga étaient également à l'affût lors de ce mercato selon la presse européenne.
Toutefois, le directeur sportif du RCS Anderlecht a indiqué que Rennes avait été la seule équipe à faire une offre officielle et que le transfert avait été bouclé seulement 2 ou 3 jours après les premières approches.

5. Fan d'Eden Hazard
Souvent comparé à lui depuis ses débuts, Jérémy Doku est un grand fan de son compatriote et star de la sélection belge, Eden Hazard. Le nouveau joueur de Rennes a ainsi eu la chance de le rencontrer lors de son premier rassemblement avec la Belgique avec un immense bonheur.
"Quand je regardais le foot à la télé, j'aimais beaucoup l'observer et ce sera spécial pour moi de le retrouver ici, chez les Diables Rouges. Je vais être attentif à lui durant les entraînements, voir comment il joue, comment il fait les choses", a-t-il évoqué en conférence de presse.
Tout semble à parier que la collaboration entre les deux est loin d'être terminée et que Doku aura à nouveau la chance d'évoluer et d'apprendre aux côtés du joueur du Real Madrid.

6. Un début de saison de folie
Avant de rejoindre la Bretagne au début de ce mois d'octobre, Jérémy Doku a joué sept matchs avec Anderlecht en ce début de saison. Si ses premiers mois ont été compliqués au niveau statistique, les derniers mois dans le championnat belge ont été d'un tout autre niveau.
Durant ces sept rencontres, la pépite belge a marqué 2 buts et offert pas moins de 4 passes décisives à ses coéquipiers. Le tout en jouant quasiment l'intégralité des matchs. Une forme olympique qui a certainement conforté Florian Maurice et les dirigeants rennais de mettre le paquet sur lui dès cet été.

7. Il aurait pu jouer pour le Ghana
Né en Belgique, Doku est d'origine ghanéenne. Ses parents ont quitté le Ghana dans les années 90 pour venir s'installer dans le plat pays.
Charles Akkonor, le sélectionneur du pays, et ses prédécesseurs ont donc logiquement tenté de le récupérer pour en faire la future star de la sélection et le successeur d'André Ayew, notamment.
Évoluant en sélection belge depuis les U15, Jérémy Doku a tout aussi logiquement refusé pour continuer sa carrière internationale avec la meilleure sélection au classement FIFA.

8. Déjà international belge
Déjà très précoce avec Anderlecht, Jérémy Doku a connu sa première sélection avec la Belgique à 18 ans et trois mois. Le 5 septembre dernier, il est entré en jeu à la 88ème minute de jeu face au Danemark avant d'être titulaire trois jours plus tard face à l'Islande.
Comme Edouardo Camavinga avec la France, face à l'Ukraine, Doku a profité de sa deuxième sélection et sa première titularisation avec les Diables Rouges pour marquer son premier but (le cinquième de son équipe). Jeudi, il a de nouveau été titularisé face à la Côte d'Ivoire sans trouver le chemin des filets cette fois.
Avant de jouer avec les A, Doku est passé par toutes les catégories de jeunes belges, ou presque, en étant titulaire chez les U15, U16, U17 et U21.

9. Deuxième plus grosse vente du championnat belge
Avec son transfert à 26 millions d'euros, Jérémy Doku est devenu la plus grosse vente de l'histoire d'Anderlecht. Il devance très légèrement Youri Tielemans lors de son départ à Monaco pour 25 M€. Vient ensuite Aleksandar Mitrovic (Newcastle, 18,5 M€) et Romelu Lukaku (Everton, 15 M€).
Le futur Rennais est également devenu, par la même occasion, le deuxième plus gros transfert d'un joueur quittant le championnat belge derrière le nouveau buteur lillois, Jonathan David (27 M€).

10. Plus gros achat de l'histoire du Stade Rennais
S'il a battu des records niveau départ, Jérémy Doku a également effacé le record du plus gros achat de l'histoire du Stade Rennais.
Avec ses 26 millions d'euros de transfert, il devance ainsi celui qu'il vient remplacer dans l'effectif, Raphinha. L'ailier brésilien de 23 ans avait été acheté 23 M€ l'an passé en provenance du Sporting Portugal.
Ce dernier avait, de son côté, battu le record du fameux attaquant brésilien, Lucas Sévérino, acheté 21 millions d'euros au Brésil et qui avait finalement marqué 11 buts en... 84 matchs avec Rennes. Doku est, par ailleurs, le troisième plus gros transfert de Ligue 1 de l'été.

Programme TV

29/08 17h00
SRFC-MHSC
Ligue 1 - Journee : 2

13/09 15h00
Nîmes-SRFC
Ligue 1 - Journee : 3

19/09 21h00
SRFC-Monaco
Ligue 1 - Journee : 4

Articles

15 octobre 2020

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Tipeee

Tipeee

Hébergé par

Reglyss.bzh

Free Joomla templates by L.THEME