Rennes : La loi du milieu

Leader de Ligue 1 après six journées, le Stade Rennais FC s’appuie sur l’efficace trio Camavinga-Nzonzi-Bourigeaud au milieu de terrain depuis le début de la saison.
DS 0106Deux internationaux et un Ch'ti au pied d'or... Le Stade Rennais FC, leader du championnat après avoir notamment affronté quatre de ses poursuivants, comptera sur son milieu de terrain Camavinga-Nzonzi-Bourigeaud pour se maintenir en haut du classement de Ligue 1 Uber Eats. Un milieu qui carbure depuis le début de la saison, à l’image de son jeune prodige Eduardo Camavinga, devenu le deuxième plus jeune buteur de l’équipe de France en marquant contre l’Ukraine mercredi.

Camavinga le dynamiteur
"Il a tout pour lui", résume le sélectionneur français Didier Deschamps, qui a testé Eduardo Camavinga, 17 ans, en septembre en l'absence de Paul Pogba et qui vient de choisir de le rappeler malgré le retour de "la Pioche" chez les Bleus. Comme Stéphan qui l'an dernier avait prévu de le lancer progressivement, Deschamps a été séduit par l'adolescent, auteur d'une demi-heure brillante contre la Croatie (4-2) et d’un but pour sa première titularisation, mercredi, lors de l’éclatante victoire face à l’Ukraine (7-1).

Les Bleus brillent, Camavinga aussi

"Il est capable de faire des choses que d'autres font peut-être moins bien, notamment dans l'utilisation du ballon. Il a cette capacité dans toutes ses prises de balle, ses orientations, la qualité de ses passes avec un volume de jeu très intéressant", a expliqué Deschamps.

D'autant qu'avec Nzonzi dans le dos, il prend de l'assurance à l'avant. "Eduardo est de plus en plus proche de la surface adverse, il se projette de plus en plus", se réjouit Stéphan. "On veut mettre du monde en haut, on veut avoir de la présence dans les 25 derniers mètres. On veut créer de la difficulté sur les lignes défensives adverses."

Auteur d'un but somptueux contre le Montpellier HSC juste avant de partir une première fois pour Clairefontaine avec les A, il a livré quelques prestations délicates à son retour, même s'il a retrouvé justesse et solidité contre l’AS Saint-Etienne. "Un passage obligé", assure Deschamps.

"Il a eu une préparation extrêmement tronquée" à cause d'une blessure cet été, fait valoir Stéphan. "Quand vous associez à ça une première sélection avec les sollicitations et une charge émotionnelle très forte, ce n'est pas une surprise de voir un petit coup de moins bien. Il ne faut surtout pas s'alarmer." Sa dernière apparition avec les Bleus a dû continuer de rassurer l’entraîneur rennais.

Nzonzi le métronome
Champion du monde en difficulté à Rome, porté disparu en Turquie, Steven Nzonzi, 31 ans, est arrivé en janvier au Stade Rennais FC pour se relancer. Positionné en sentinelle, presque au niveau des défenseurs centraux, il a vite pris la direction des opérations, apportant son assurance avec une nonchalance trompeuse. Il est le Rennais qui court le plus et en ce début de saison, l’un des meilleurs passeurs du championnat au nombre de passes réussies.

Son entraîneur Julien Stéphan salue régulièrement sa maturité, son expérience, "son intelligence tactique largement au-dessus de la moyenne", "sa connaissance parfaite du poste et de ce que cela demande en matière de justesse technique, de justesse de placement".

"Il permet à ceux qui sont autour de lui d'être bonifiés, parce que, dans l'utilisation du ballon, il est très propre dans la gestion des rythmes de jeu, il est aussi très intéressant", ajoute l'entraîneur.

Mais Stéphan ne tient pas non plus à le cantonner à la relance et l'incite à s'approcher plus de la surface, comme il l'a fait contre l’AS Monaco, où il a inscrit son premier but en Rouge et Noir. Et lui qui n'avait plus été rappelé en Bleu depuis 2018 a déjà été convoqué deux fois depuis la reprise...

Bourigeaud la patte d’or
Il n'a pas l'aura de ses acolytes mais Benjamin Bourigeaud, 26 ans, arrivé du RC Lens en 2017, confirme match après match son toucher de balle et sa qualité de frappe. Buteur à Nîmes, il a ainsi délivré plusieurs caviars sur coup de pied arrêté, dont deux transformés par le défenseur Nayef Aguerd.

Repositionné en milieu axial après une excellente saison à droite, il reprend ses marques. "Je pensais que je pouvais avoir moins de liberté à ce poste, mais aujourd'hui je suis beaucoup plus libre, j'assimile mieux ce poste, je sais ce que je dois faire", explique-t-il.

"Il a du volume, il a une grande qualité de pied, une super qualité de passe", salue Stéphan. "C'est quelqu'un qui est extrêmement généreux, qui donne vraiment tout pour le collectif."

Programme TV

29/08 17h00
SRFC-MHSC
Ligue 1 - Journee : 2

13/09 15h00
Nîmes-SRFC
Ligue 1 - Journee : 3

19/09 21h00
SRFC-Monaco
Ligue 1 - Journee : 4

Articles

15 octobre 2020

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Tipeee

Tipeee

Hébergé par

Reglyss.bzh

Free Joomla templates by L.THEME