Vincent Labrune répond à Mediapro

Élu président de la Ligue il y a un mois, Vincent Labrune doit déjà gérer un dossier brûlant avec le refus de payer une échéance de 172 M€ du principal diffuseur des championnats français, Mediapro, et la volonté de son président de renégocier le prix.
DS 0105Moins d'un mois jour pour jour après son élection (le 10 septembre), l'ancien président de l'Olympique de Marseille et nouveau dirigeant de la Ligue de Football Professionnel, Vincent Labrune, est confronté à un problème d'envergure. Mediapro, diffuseur principal de la Ligue 1 et de la Ligue 2 cette saison, n'a pas payé sa seconde échéance (de l'ordre de 172 M€) qui devait être versée au 5 octobre et a fait savoir par l'intermédiaire de son président, Jaume Roures, qu'il comptait renégocier à la baisse le contrat initial du fait de la pandémie.

Un revirement de situation soudain qui menace l'ensemble du football français, les clubs attendant notamment une redistribution des droits ce 17 octobre... qui ne viendra donc pas. Dans les colonnes du journal L'Equipe, Vincent Labrune n'a pas tardé à réagir à cette annonce et a montré sa surprise, son inquiétude et son désaccord. " Je suis surpris sur la forme et inquiet sur le fond. Sur la forme, le timing de cette annonce est pour le moins surprenant, quand on sait qu'elle intervient seulement quelques semaines après le paiement d'une première échéance. (…) A minima, on dira que cela entache la relation de confiance ", a-t-il indiqué, avant d’ajouter que le rétropédalage de Mediapro laissait planer de gros doutes sur le projet et la capacité de payer du diffuseur.

"Même un nombre d'abonnés record fin septembre n'aurait pas permis de payer le quart de la facture"
Et si des doutes avaient déjà été émis sur la capacité du groupe sino-espagnol à tenir ses engagements, l'avertissement de Labrune prend une toute ampleur aujourd'hui. Le football français, pris à la gorge seulement quelques semaines après un arrêt forcé désastreux pour les finances des clubs, est en plein flou. " Si je n'étais pas inquiet pour les finances de nos clubs, je serais irresponsable ", a d'ailleurs concédé Labrune.

D'ailleurs, pour ce dernier, cette situation ne peut pas uniquement s'expliquer par la différence entre le nombre d'abonnements prévus et ceux effectivement souscrits (du fait d'un prix peu attractif ?). "Il n'est pas audible de s'entendre dire que ces traites devaient être payées par les abonnements. Même un nombre d'abonnés record fin septembre n'aurait en aucun cas permis de payer le quart de la facture", explique-t-il. Reste maintenant au boss de la LFP et à ses équipes à trouver une solution pour les clubs - celle-ci pour d'ailleurs être un prêt -, avant de se pencher sérieusement sur le dossier Mediapro.

Programme TV

29/08 17h00
SRFC-MHSC
Ligue 1 - Journee : 2

13/09 15h00
Nîmes-SRFC
Ligue 1 - Journee : 3

19/09 21h00
SRFC-Monaco
Ligue 1 - Journee : 4

Articles

15 octobre 2020

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Tipeee

Tipeee

Hébergé par

Reglyss.bzh

Free Joomla templates by L.THEME